facebook-social

La nouvelle est un peu passée inaperçue, et pourtant elle pourrait, à court terme, avoir un impact non négligeable sur notre pratique de Facebook : les Groupes privés de discussion pourraient devenir payants. C’est en tout cas en cours de test, afin que les administrateurs de groupes puissent créer des sous-groupes fermés, accessibles sur abonnement payant, pour du contenu exclusif par exemple.

Payer pour du contenu exclusif ?

Après les annonces liées au développement d’un outil pour limiter le temps passé sur le réseau, au motif de protéger l’internaute, on voit que Facebook veut permettre aux administrateurs de groupes de créer du contenu de qualité, moyennant un abonnement des membres du groupes. Autrement dit, Facebook s’oriente clairement désormais vers du contenu de meilleure qualité, et une meilleure protection des utilisateurs.

Ce test va être très révélateur : Personne n’a encore jamais payé pour accéder à du contenu, même exclusif, sur Facebook. Si l’essai est transformé, cela veut dire que les utilisateurs de Facebook sont désormais matures et prêts à payer pour du contenu. En extrapolant, on pourrait alors imaginer que Facebook n’étende le dispositif aux pages d’entreprises ? Ou ne propose un Facebook « premium » sans publicité, et préservant les données personnelles de ses utilisateurs. Dans le contexte actuel, pas impossible qu’une part de la population ne soit sensible à ces arguments.

Les groupes Facebook : un espace communautaire sous-exploité par les marques

C’est sans doute un des derniers lieux où on peut faire du community management sur Facebook : les groupes de discussion ! Pas atteints par la baisse

reseaux-sociaux

du reach des pages, les échanges y sont nombreux et en général de qualité. Contrairement aux pages, qui ne sont plus que des supports de contenus à sponsoriser pour être visible, dans une logique publicitaire.

Avec ce test de groupes payants, les marques vont pouvoir monétiser du contenu de qualité pour une partie de leurs clients / prospects. On peut alors imaginer des mécaniques avec une page d’entreprise pour toutes les communications « corporate », un groupe fermé pour des discussions de qualité entre membres de la communauté, et un sous-groupe payant avec du contenu exclusif. Ainsi, les marques et créateurs de contenu peuvent monétiser leurs efforts, et la communauté se sentir privilégiée. Bref, tout semble aller pour le mieux.

Un enfermement progressif des annonceurs

Mais dans cette structure, les annonceurs et autres créateurs de contenus vont être rémunérés par Facebook, pour animer leurs communautés en créant du contenu de qualité. Autrement dit, Facebook va prélever des commissions sur les créateurs de contenus pour que ces derniers enrichissent le réseau et permettent au public de rester sur Facebook… Attention à ne pas s’enfermer en ne créant que des contenus dédiés à Facebook. On peut penser que le réseau essaye de cloisonner au maximum le web, et une fois que les créateurs de contenus seront captifs et dépendants de Facebook quant à leurs revenus… les portent pourraient bien se refermer, comme elles le font sur Youtube ces derniers temps !

La rémunération des administrateurs de groupes est donc une réelle opportunité pour les créateurs de contenu et les marques à condition de bien comprendre les règles du jeu et de ne pas négliger les supports propriétaires : son site web, son point de vente etc… pour ne pas tomber dans une « Facebook dépendance ».

Source : https://www.arobasenet.com/2018/06/groupes-facebook-avec-abonnement-payant–4779.html